Une finale mouvementée



L’édition des 100 ans du Bol d’Or fût éprouvante et exigeante à tous les niveaux !

Avec 43 équipes au départ, seul 30 ont atteint la ligne d’arrivée. La YART faisait partie des grands favoris de cette 85ème édition. Mais après seulement 4 heures de course, ce fût la douche froide…


La semaine a débuté parfaitement. Nos essais-libres et ceux de nuits ont été totalement réussis. Notre place était constamment dans le haut du classement. Au moment venu des qualifications, je réalise la pole position dans ma catégorie. Mon équipe signe la 2èmeposition sur la grille de départ.


Ma mission, en tant que pilote de réserve, s’est achevé samedi matin. Aucune difficulté rencontrée pour mon équipe ! Ce qui amène que je n’ai participé à la course. Mais l’accomplissement de mes tâches ont été réalisé afin de développer et préparer les composants pour la course des 24h pour la YART.

Et oui, car à 15h ce jour, le départ était lancé !


La moto a eu de la peine à prendre son envol au lancement de la course. Mais très vite, l’équipe a montré ses prouesses en amenant la moto en 1ère position au bout de 4 heures de course. Notre plus grand concurrent au titre 2022 fût déjà dans les box pour problème moteur. S’en est suivi au 2ème grand favoris qui a rencontré des obstacles les reléguant dans les profondeurs du classement.

Toutes ces circonstances nous ouvraient la voie royale au titre et nous étions, à ce moment-là, virtuellement champion du monde !

Cependant, nous savions que nous étions à un sixième du temps de course, et qu’il restait encore 20h à courir. Surtout que notre plus grande concurrente reste cette satanée de ligne droite, fatale à nos mécaniques.


30 minutes plus tard, après notre réjouissance, notre moto s’est mise à fumer. Ce qui amena à tomber en panne et à s’éteindre totalement dans le box.

Jusqu’à 22 heures, nos mécaniciens tentèrent de la réparer… Mais la sentence a sonné et nous devions malheureusement abandonner sur problème mécanique.


Les 100 ans du Bol d’Or fût réellement à l’image de notre saison. Pleins de haut et de bas… Un véritable ascenseur émotionnel !


En tant que 4ème pilote dans une équipe d’usine, j’ai énormément appris au guidon de cette machine de rêve. Pouvoir faire partie de la grande famille Yamaha est un rêve exaucé en cette année 2022 !


Je tiens à remercier tous mes fidèles partenaires qui me suivent depuis longues années et sans qui, je ne pourrais faire ma passion. Un grand remerciement également à l’équipe pour m’avoir accordé leur confiance et permis de réaliser un rêve en pilotant une machine du plus haut niveau.


L’année prochaine s’annonce pleine de surprise ! Merci à tous pour votre soutien !




164 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout